La Flore et la Faune Sauvages

La Flore et la Faune Sauvages
Des espèces intéressantes et séduisantes de fleurs abondent dans la campagne et au bord des chemins. Tôt dans l’année, on peut trouver des tulipes sauvages dans les collines derrière Mollans, et des euphorbes, des coquelicots, des étoiles de Bethléem, de la sauge poussent le long des routes. La coronille (de la famille des genêts’ et des ajoncs) et ses jolies grappes de fleurs jaunes couvre les coteaux et embaume les promenades. Plus tard dans la saison, les iris sauvages, dont une variété naine, la valériane, le lin bleu, et le compagnon blanc (ou silène), de la famille des œillets s’installent. Les arbres de Judée et les tamaris mêlent leurs couleurs au parfum des tilleuls. Et le genêt continue à couvrir les flancs des collines … Signalons aussi les orchidées sauvages qu’on peut admirer sur les sentiers du Mont Ventoux (certaines espèces de fleurs ne sont d’ailleurs visibles qu’en cet endroit) mais aussi aux abords de Mollans.

Si l’on se promène, particulièrement la nuit, on peut croiser des lapins, des renards, un cerf, (et peut-être l’espèce qui ne vit que sur le Mont Ventoux), des blaireaux, un sanglier et des serpents : la vipère et la très longue (100 à 160cm) et fort belle couleuvre à échelons.
Le sanglier et le cerf sont chassés en automne dans le cadre d’une réglementation très précise.

La plupart des oiseaux que l’on trouve communément en Europe du Nord et en Europe Centrale, dont l’aigle royal, le milan rouge ou noir et la buse sont présents autour du village. Les oiseaux du Sud de l’Europe intéresseront particulièrement les ornithologues. Toute l’année, on peut voir le vautour fauve et le vautour moine (plus grand), récemment réintroduits dans les Baronnies, et le vautour percnoptère (petit et noir et blanc). L’été, un oiseau de la taille d’un aigle plane et fait du sur place dans le ciel comme le faucon crécerelle. C’est le circaète, spécialisé dans la chasse aux serpents.
Le visiteur estival, en plus des martinets, des hirondelles rustiques, des hirondelles de fenêtre,
des huppes, et s’il est chanceux, pourra apercevoir la fauvette de Sibérie et le plus grand et le plus coloré des loriots dorés.

This post is also available in: Anglais, Néerlandais